KOPPA
VS.
L'ALLANT DE SOI !

vendredi 26 septembre 2014

Comme Ramsès

ESSAI N°1 :
Je sais, il a un long cou... Mais n'oublions pas que Logan est un mutant *o* ! /une koppa création/
ESSAI N°2 :
/une koppa création/

Source : X-men I

Contamination

Si je vous dit Arte et Black M vous me répondez ? 
"Ha ha ha"*

*Moi aussi, avant j'aurai réagi comme ça.  Plus maintenant...
Après avoir fini de regarder le hit de Black M  (Sur la route) avec une satisfaction non dissimulée face à ma brillante analyse (appelez-moi Modeste), Youtube m'a conseillé de regarder "Black M - Mme Pavoshko" (Youtube à des goûts douteux). Bref, j'allais refusé quand j'ai plissé les yeux sur la miniature et là, surprise ! 
Mme Pavoshko est une vieille !
Enfin pas une vieille comme votre voisine mais une vieille drôle ! (il faut en avoir de l'humour pour jouer dans ce clip) ! Une de La minute vieille sur Arte !

Comparez LA MINUTE VIEILLE et MADAME PAVOSHKO.

Longtemps, je me suis couché de bonne heure mais pas ce soir : il est 00:26. C'est l'heure du time time.

Dans notre société, la plupart des Jeans ont une vision linéaire du temps :



Longtemps, écrire l'histoire fut impossible en Chine à cause de leur perception cyclique du temps : 


Notre vision du temps n'est pas anecdotique. Notre société moderne est tournée vers l'avenir. La société chinoise était tournée vers l’achèvement et le recommencement de chaque chose. 
Ma vision du temps n'est pas cyclique. Cependant elle n'est pas non plus linéaire mais plutôt linéaires, au pluriel. Ce n'est pas anecdotique et je dois dire qu'en me penchant sur la question j'ai compris que cela correspondait à plusieurs éléments déjà identifiés : 
  • ma difficulté à voir le temps qui passe dans son ensemble (donc à laisser "traîner certaines tâches) ; 
  • le fait que les gens me manque rarement ; 
  • pourquoi même quand je revois les gens après une longue absence je dis rarement bonjour ; 
  • mon système de reconnaissance de mes connaissances (seul ou en groupe, associé à un lieu ou une tache, etc). 
Quoi qu'il en soit, j'ai donc une vision du temps à linéarité multiple (ça fait classe mais cela ne se dit peut être pas). Gare à l'agneau qui s'éloigne de son troupeau car il sortira de mon temps, parviendra-t-il à imposer sa propre ligne temporel ? 

mercredi 24 septembre 2014

Sur la route ou le voyage picaresque de Black M

/!\ Il faut avoir les derniers tubes NRJ (JUSTIN EN FAIT) en tête avant de commencer à lire cet article. /!\

Commençons par une (une ?) question de fond : 

  • La pilule rouge ou la pilule bleue ? [1] 
  • « Qui est léigitime ? » [2] 
  • « Si ceci est votre armée pourquoi tourne-t-elle les talons ? » [3] 
  • « Mon nom est Maximus Decimus Meridius, commandant en chef des armées du nord, général des légions Félix, fidèle serviteur du vrai empereur Marc Aurèle. Père d'un fils assassiné, époux d'une femme assassinée et j'aurai ma vengeance dans cette vie ou dans l'autre. » [4] 
  • « Qu'est-ce que le picaresque ? » [5]
[1] Résumé du discours de Morpheus dans Matrix
[2] Discours de Balian dans Kingdom of Haeven
[3] Début du discours de William Wallace à Stirling (dans Braveheart)
[4] Discours de Maximus dans Gladiator -oui, je sais : là, j'en fait trop U_U... 
[5] Discours de personne, c'est la vraie question. Comme elle n'est pas, en soi, hyper motivante, j'ai préféré faire monter la tension. Normalement, si vous avez vu les films mentionnés (j'ai dit "normalement"), la question du picaresque devrait être prononcée sur le même ton, ce qui lui donne une toute autre dimension. C'est plus sympa quoi. 

Mais soyons sérieux : 
« Qu'est-ce que le picaresque ? » 
[Deux secondes...]
"Les lunettes ou l'artifice du sérieux."

« Qu'est-ce que le picaresque ? »
(cette question est soulignée : c'est bien celle-là)

Afin de ne pas priver votre professeur de français de son travail et surtout de ne pas écrire un pavé (dessous, il y a la plage) je vous laisse chercher par vous même (j'esquive *-*) -oui, tout ça pour ça.

Cependant je consens, dans l'intérêt de cet article, à vous copier une définition (je vais même surligner les éléments importants pour cet article, si c'est pas magique ça !) : 
Le mot vient de l'espagnol « picaro » qui signifie coquin.
Les romans picaresques présentent de pauvres hères (vagabonds, aventuriers) qui vivent des aventures, explorent différents milieux sociaux, tout au long d'un itinéraire où ils font leur apprentissage (voir aussi : roman d'apprentissage) et où se forge leur destin. Ils ne sont, en général, pas étouffés par les scrupules.
Kathrine Sørensen Ravn Jørgensen dans son livre Pour une nouvelle approche du roman picaresque* explique, entre autres, la nature et l'origine du thème picaresque :
Considérons maintenant la première manifestation du thème, ou l'historicité de son origine. Le thème picaresque est un sous-thème du thème anti-héroïque. [...] Le thème anti-héroïque domine dans les genres romanesques suivants : le roman picaresque, le roman comique et satirique, le roman naturaliste et le roman néo-réaliste. [...] Dans l'anti-héroïque, c'est l'action et l'aventure qui constituent l'élément essentiel du sujet. Les aventures sont multiples mais elles ne sont pas subordonnées à une aventure majeure, une quête, comme dans l'héroïque. Basses et immorales, elles constituent le contre-pied de la quête héroïque des genres nobles. Ces aventures se confondent avec la route, autrement dit, les pérégrinations du héros, à travers le monde. Commandées par le hasard, elles se présentent comme une succession d'épisodes isolés.
[...] Le picaro espagnol ne part pas à la recherche d'aventures à seule fin de s'éprouver, mais il est conduit à errer, à parcourir les routes par la simple nécessité de résoudre le problème du vivre et du couvert. [...] Cet anti-héros constitue ainsi un contretype de la figure décadente du héros chevaleresque. Les aventures du héros picaresque se présentent comme des pérégrinations hasardeuses qui mènent le gueux à travers les pays et les classes sociales les plus divers lesquels échappent rarement à la satire. Jouer des tours à tout ce qui est "digne de respect", aux institutions, aux traditions et aux valeurs nobles, semble, en effet, être une des missions du picaro. 
Revue Romane, Bind 21 (1986) 1 (tout le site est en danois... mystère !)

J'innove pour que cela soit moins lourd à lire ! 

VOUS AVEZ LES MOTS CLEFS EN TÊTE ? On peut attaquer la deuxième partie. 

Quatrième extrait de Les yeux plus gros que le monde, "Sur ma route" de Black M est un des derniers sons de l'album où il raconte un peu son parcours qu'il compare à une route sur laquelle il a avancé et nous expliquant tout ce qui a pu l'arrêter ou le ralentir. 

Il va incarner plusieurs personnages de l'écran, dont :
- Le docteur Richard Kimble du Fugitif ;
- Charlie Chaplin ; 
- Frodon du Seigneur des anneaux (enfin moi perso, je croyais qu'il s'agissait d'une sorte de prince charmant...) ; 
- Mohamed Ali ; 
- Le Joker de The Dark Night
- Albator, du manga éponyme ; 
- Matt Kowalski de Gravity
- Lui-même (c'est métatubique*).

* La métatubique est un nouveau concept du 21ème siècle. Il s'agit de montrer la création du tube dans le tube même (un peu comme la métapoésie quoi).


On peut clairement faire le parallèle entre les paroles de sa chanson et le thème du voyage dans le roman picaresque qui, lui aussi, passe par la route. Cette route, dans les deux cas, symbolise le changement et se rapproche du voyage initiatique.

PETIT COMMENTAIRE LINÉAIRE :
Sur ma route, oui
Il y a eu du move, oui
Black M nous explique que sur son parcours, pour en arriver là, il y a énormément de choses qu'il a du traversé. Le chanteur est ici comparable à un héros picaresque pour qui les aventures s'enchaînent ainsi que, souvent, les revers de fortune. 
De l'aventure dans l'movie
Ici Black M se fait spectateur de sa propre vie. On peut noter le même phénomène dans Don Quichotte lorsque celui-ci parle avec Sancho Panza de leurs aventures. 
Une vie de roots
"Une vie de roots" est une expression pour désigner le fait de vivre avec le strict minimum. Les héros picaresque se retrouvent souvent dans ce genre de situation du fait de leurs aventures : souvent ruinés, souvent obligé de "survivre" avec le strict minimum. 
Sur ma route, oui
Je n'compte plus les soucis
Il a tellement de soucis, qu'il ne les compte même plus. On peut cette fois rapprocher la déclaration de Sancho dans Don Quichotte : « ce sont des accidents qu'on ne peut guère prévenir, et quand ils arrivent, ce qu'il y a de mieux à faire, c'est de plier les épaules, de retenir son souffle, et de se laisser aller les yeux fermés où le sort et la couverture vous envoient. »
De quoi devenir fou, oui
Une vie de roots
*
Sur ma route
Sa route est la route vers le succès, qu'il a maintenant. L'aspiration du pícaro à se hisser dans l'échelle sociale est toujours couronnée par un échec retentissant, ce qui l'oblige à aller tenter sa chance ailleurs. Black M sera-t-il bientôt boulanger ? Pablos, le héros du Buscón de Quevedo, déclare d'ailleurs que : « jamais ne s'améliore le sort de celui qui change uniquement de lieu et non pas de vie et d'habitudes ».
* Sur ma route, j'ai eu des moments de doute
J'marchais sans savoir vers où, j'étais têtu rien à foutre
« Mes pieds faisaient l'office de ma tête, et je les suivais dans savoir où ils me conduisaient » (Guzmán dans Guzmán de Alfarache
Sur ma route, j'avais pas d'bagage en soute
Black M rappelle ici qu'il n'est parti de rien, il n'est pas né dans une famille aisé tout comme les pícaros qui sont de basse extraction sociale et dont les parents sont souvent des marginaux ou des délinquants. 
Et, dans ma poche, pas un sou, juste la famille, entre nous Sur ma route, y'a eu un tas d'bouchons
Répétition que l'on peut lier à la "succession d'épisodes isolés" de la vie des anti-héros picaresques. 
La vérité : j'ai souvent trébuché
Est-ce que tu sais que quand tu touches le fond Il y a peu de gens chez qui tu peux te réfugier ?
Bon, généralement c'est à ce moment là que Guzmán de Alfarache du roman picaresque du même nom écrit par Mateo Alemán déclare : « La vie est une lutte dure : chacun vit pour soi. pille qui peut piller ». 
Tu peux compter que sur tes chers parents
Parce que les amis, eux, disparaissent un par un
Ici on voit que Black M s'écarte du roman picaresque où le héros n'est généralement pas en bon terme (mais alors souvent pas du tout) avec ses parents alors que au contraire reste son valet. 
Oui, il m'arrive d'avoir le front au sol
Parce que Dieu est grand et, on est seul, on meurt seul
Non, ni Don Quichotte, ni Guzman, ni Gil Blas (Histoire de Gil Blas de Santillane), ni aucun autre picaro à ma connaissance n'est musulman. 
*

Image du clip "Sur ma route" de Black M

Sur ma route, on m'a fait des coups en douce
Comme au héros picaresque (cf. la bulle ludique).
L'impression qu'mon cœur en souffre, mais j'suis sous anesthésie
Sur mon chemin, j'ai croisé pas mal d'anciens
Ils me parlaient du lendemain et que tout allait si vite
Ne me parle pas de nostalgie
Parce que j't'avoue que mon cœur est trop fragile
J'suis comme un pirate naufragé
Oui, mon équipage est plus qu'endommagé
Je sèche mes larmes, j'baisse les armes
Cette phrase fait encore écho à la déclaration de Sancho : « [...] quand [des accidents] arrivent, ce qu'il y a de mieux à faire, c'est [...] de se laisser aller les yeux fermés où le sort et la couverture vous envoient. »
J'veux même plus savoir pourquoi ils m'testent, les autres
Si y'a plus rien à prendre, je sais qu'il m'reste une chose
Et, ma route, elle est trop longue, pas l'temps de faire une pause

Vida del pícaro Guzmán de Alfarache par Mateo Alemán y de Enero

Pour aller plus loin (sources) :  - Explication des paroles de "Sur la route" de Black M sur Genius Annotation. - Le vagabond en occident : Sur la route, dans la rue (volume 2 -du XXe au XXIe siècles) sous la direction de Francis Desvois et de Morag J. Munro-Landi sur Didactibook. - Les caractéristiques du genre picaresque sur le site de l'Université de Monpelier.

samedi 20 septembre 2014

Ne jamais donner à manger aux Koppas après minuit

PROLOGUE
Alors que j'allais pour revêtir d'un voile de dentelle pour cacher mes cônes et mes bâtonnets gonflés d'avoir spirituellement trop pleuré /mon deuil sur cet article/, je me suis rendu compte que chercher des images de dentelle donnait, sur Google, des résultats forts étonnants ! 

CHAPITRE 1
En effet, au milieu des images noires et blanches apparaissaient ici et là de la chair... Hum ! Aine ! /tin tiiiin*/
* c'est pour l'effet de révélation dramatique mais sans le son ça fonctionne moins bien. 

Merci à la marque Inderwear pour ses étonnantes créations ! 

Un petit gif maison pour illustrer ça. 

Si je devais avancer une hypothèse je dirais que la marque à voulu soutenir la théorie des genres (dans le sens où elle a voulu montrer que la différence sociale entre hommes et femmes était une idée aussi stupide que dépassée) à sa façon. Et comme il s'agit d'une marque de sous-vêtements le résultat est plutôt étonnant. 
Ils ont donc voulu bien faire. Je soutiens également la théorie des genres mais je ne mélange pas tout, moi. En effet, une homme et un femme c'est socialement la même chose mais ils n'ont pas la même physionomie. Non non non. 
Et un homme avec des dessous (parce que la marque à sorti plusieurs sortes de dessous pour hommes) en dentelle c'est laid. Si si. 

CHAPITRE 2

Ah. On me dit à l'instant dans l'oreillette d'aller regarder les pyjamas (lak da fijama !) proposés par la marque et... Je retire ce que j'ai dit ! 

ÉPILOGUE
Il n'y a aucun soutien à la théorie des genres qui tienne car cette bizarrerie d'étend au-delà de la dentelle : les directeurs artistiques ont juste des goûts... étranges (pour rester diplomatique).


Pour aller plus loin : Inderwear recherche "dentelle" (22 articles). 

vendredi 19 septembre 2014

samedi 6 septembre 2014

Qu'en penser ?


« Ce chameau... Est un beau chameau. »

Ceci est une pastèque.  

Cet article marque le fait que j'ai dépassé les 100 articles (105 avec celui-là). J'ai pu constater l'évolution des sujets abordés et la façon dont ils sont abordés. J'espère que cela me plait toujours autant ! La réponse est "oui" (philafto* quand tu nous tiens).
Je voudrais remercier mon génie ainsi que, au passage, plusieurs personnes illustres qui ne m'ont, certes, jamais inspirées (du moins jamais directement), mais que je suis allé chercher pour le besoin de cette phrase (pour ne pas la finir sans exemples) - je remercie donc Sir David Brewster pour avoir inventé cet objet fabuleux qu'est le kaléidoscope ; Philip Carvel pour Janus ; Diane Setterfield ; la lignée Ameisen pour avoir, au fil des générations, sélectionné un subtil choix de voix aboutissant à Jean Claude Ameisen ; Alan P. Peterson pour son travail sur les hirondelles fluviatile ; et enfin la NASA et l'Agence Spatiale Européenne pour leur télescope Hubble qui, ma foi, prend des belles photos de Nébuleuses

* en ce moment (càd deux jours) j'aime inventer des termes dérivés du grec (sauf que je ne parle toujours pas grec -en effet, en deux jours, ce n'est pas évident d'apprendre le grec). Ceci est donc une approximation de ce qui est censé dire "amour de soi-même".


Oui, ceci est la première image de l'article wikipédia sur l'astrologie (mais j'ai eu le coup de foudre -et j'ai quand même regardé les autres U_U). Par ailleurs, pour construire quelque chose (et ne pas copier bêtement une image), je vous conseille de jeter un coup d’œil à certaines peintures de William Turner en louchant (comme Goldau ; The Morning after the Wreck ; Sun Setting over a Lake ; Inverary Pier, Loch Fyne, Morning ; etc -style plein de couleur !).  

mardi 2 septembre 2014

«Trop trop rigolo »

Avant il y avait...

Souhaitez maintenant tous la bienvenue à Monsieur Rigolo* !
(Non non, pas celui-là...)


François Rigolo, professeur de littérature à l'université et auteur de plusieurs ouvrages de référence sur la Renaissance.
* François Rigolot (avec un T, en vrai).

Oui, cet article est stupide. Non, il ne fera pas rire grand monde ("grand monde" -ha ha ha). Oui, je tiens quand même à le publier pour mon propre amusement (comme tout les articles présents sur ce blog).  

L'inspiration des astres

SIGNIFICATION DU PRÉNOM LEUCÉMIE
Genre : féminin
On ne peut pas dire que Leucémie ait un caractère facile ! Autoritaire et souvent agressive, elle cherche à diriger et à commander. Par ailleurs, elle n'est pas dépourvue de courage et, lorsqu'elle est motivée, elle est tout à fait capable de fournir des efforts considérables pour arriver à ses fins.
Son caractère est quelque peu revêche et l'on ne peut pas dire qu'elle cherche vraiment à plaire, bien au contraire, même si elle a un certain magnétisme. Ce qu'elle veut avant tout, c'est le pouvoir. Tant qu'elle ne le détient pas, elle est opposante, aigrie, désabusée, égocentrique, jalouse, cynique, car elle supporte mal l'échec ou la médiocrité. [...] D'ailleurs, ses sympathies ou ses antipathies sont immédiates, et il n'est pas conseillé de lui déplaire car elle est particulièrement rancunière et éprouverait même un plaisir certain à se venger. Parents, avec elle, soyez méfiants et prudents !... Quand Leucémie a décidé quelque chose, elle insistera une fois, deux fois, dix fois, cent fois... jusqu'au moment où vous céderez, d'autant que ses crises de colère sont terribles... 

Observation 8

SIGNIFICATION DU PRÉNOM TUMEUR
Genre : masculin
Tumeur est un homme ouvert aux contacts humains, où il communicatif et compréhensif. Toutefois, bien qu'apparaissant assez timide et discret, tendant à s'effacer, il est partagé entre son intérêt pour les autres, auxquels il prête attention, et son désir personnel d'être reconnu à sa juste valeur. Il cherche en effet à obtenir la première place. Il est très nerveux et capricieux et n'est pas à l'abri d'explosions de colère. Vif d'esprit, adaptable, adroit, Tumeur possède un certain sens pratique. Il sait parfaitement user de son charme et de son sens de la persuasion pour arriver à ses fins. Son adresse ainsi que son adaptabilité lui sont profitables. Curieux, il aurait une fâcheuse tendance à la dispersion ou à l'éparpillement, goûtant particulièrement à la diversité et aux changements. Son imagination est grande, ce qui peut contribuer à le rendre craintif, d'où, souvent, une grande timidité et un besoin profond d'être rassuré et sécurisé affectivement. Il est apprécié, car amical, et adore être entouré d'amis avec lesquels il n'est pas le dernier à rire et à s'amuser. 
Sources : 
Leucémie sur http://www.signification-prenom.com/
Tumeur sur http://www.signification-prenom.com/